Dans notre blog vidéo « Prévenir les éclaboussures avec les rallonges airless – Soupapes anti-crachat« , nous avons montré comment les crachats peuvent se produire lorsqu’on travaille avec des rallonges/lances airless et comment les prévenir. Les vannes anti-éclaboussures, telles que l’articulation rotative CleanShot de Graco, sont une solution. Cependant, le réglage et le fonctionnement corrects de la soupape sont une condition préalable pour éviter les crachats. Dans l’article suivant, nous expliquons le réglage et le fonctionnement optimal de la vanne Graco CleanShot.

Comment les éclaboussures se développent-elles lorsqu’on pulvérise avec des rallonges airless?

Lorsque l’on travaille avec une rallonge, l’alimentation en peinture est contrôlée par le pistolet en appuyant sur sa détente. La peinture s’écoule dans la rallonge, puis s’accumule devant la buse, est poussée à travers celle-ci et enfin est pulvérisée. Ce mécanisme fonctionne très bien tant que la peinture s’écoule à l’intérieur. Cependant, si la détente du pistolet est relâchée, le flux de peinture à travers le pistolet s’arrête. Il reste ensuite de la peinture dans la rallonge qui se déplace dans la direction de la buse et s’accumule devant celle-ci. Étant donné qu’aucun autre matériau de peinture ne fait pression vers la buse, la pression restante dans la rallonge diminue rapidement. Enfin, la pression restante est si basse qu’elle ne suffit plus à pulvériser suffisamment la peinture lorsqu’elle quitte la buse. Il en résulte ce que l’on appelle des crachats, c’est-à-dire de grosses gouttelettes de peinture sur la surface de travail lorsque la dernière pression s’échappe. Cet effet augmente avec des rallonges plus longues.

 

Quand est-ce que les éclaboussures apparaissent?

Le moment où l’éclaboussure se produit dépend de divers facteurs. Principalement la taille de la buse, la viscosité du matériau, la longueur de la rallonge et la pression. Voici un exemple : la peinture à dispersion est pulvérisée à 130 bar avec une buse 517. Maintenant que la détente du pistolet est relâchée, l’alimentation en peinture est arrêtée. La pression dans la rallonge de pulvérisation chute, car aucune autre peinture n’est pompée dans celle-ci. A 90 bar, le matériau pulvérisé s’effondre au niveau de la buse car la pression n’est plus suffisante pour le pulvériser correctement. C’est à ce moment qu’un crachat va survenir.

 

Comment fonctionne la vanne du Graco CleanShot?

La vanne CleanShot de Graco arrête le flux de peinture entre la rallonge et la buse dès que la pression tombe en dessous d’une certaine valeur. Dans l’exemple ci-dessus (pression de pulvérisation de 130 bar, et à partir de 90 bar se crée des crachats), il serait donc optimal que la vanne arrête le flux de peinture à, par exemple, 100 bar. Vous pourrez donc pulvériser confortablement à 130 bar. Cependant, si la pression tombe en dessous de 100 bar, la soupape CleanShot s’arrête et la peinture ne pénètre plus dans la buse. Comme les crachats ne se produisent qu’à 90 bar, il est ainsi possible d’éviter des perturbations dans la pulvérisation.

Graco Anti-Spuck-Ventil richtig einstellen

Réglage de l’articulation rotative Graco CleanShot

 

Réglage optimal de la soupape anti-crachat Graco CleanShot

La vanne CleanShot de Graco peut être régulée et vous pouvez donc régler exactement à quelle pression la vanne doit se fermer. Une vis de réglage se trouve à l’arrière de la vanne à cet effet. Le point de fermeture de la vanne peut y être réglé en la tournant vers la gauche et vers la droite. En tournant vers la droite (dans le sens des aiguilles d’une montre), on augmente le point de pression auquel la vanne se ferme. En tournant vers la gauche (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre), on réduit la pression à laquelle la vanne se ferme. La pression la plus basse possible est de 48 bar. Le système peut également être utilisé avec les buses basse pression Graco FF LP et LP (ou les buses Wagner HEA). Si vous tournez la vis de réglage à fond vers la gauche, la fonction de la vanne est désactivée. Ceci permet de rincer et de nettoyer la soupape. Il peut également ainsi être utilisé uniquement en tant qu’articulation et sans fonction anti-crachat.

Instructions pour un réglage optimal :

  1. Mise en service de l’appareil airless
  2. Tourner la vis de réglage à fond vers la gauche (position Flush) – Ouvrir la vanne CleanShot
  3. Laisser couler le matériau dans la rallonge
  4. Tourner la vis de réglage vers la droite (position Spray)
  5. Régler la pression de travail désirée sur l’airless
  6. Tourner la vis de réglage pas à pas vers la gauche, puis actionner le pistolet
  7. Répéter le point 6 jusqu’à ce que le point de pression correct soit atteint et que la peinture puisse être pulvérisée.

 

Fonction rotative – angle correct par rapport à la surface à pulvériser

En plus de la fonction anti-éclaboussure, la CleanShot possède une articulation. Le jet de pulvérisation doit frapper la surface à un angle de 90 degrés pour éviter le brouillard de peinture et assurer une application uniforme de la peinture. Dans ce cas, l’articulation permet de maintenir le bon angle et d’éviter les éclaboussures et le brouillard de peinture. Dans le blog vidéo Ajouter une articulation rotative sur son pistolet airless, vous trouverez une explication détaillée sur l’utilisation optimale de cette fonction.

 

Informations complémentaires, conseils et astuces concernant la soupape anti-crachat CleanShot

Dans les articles de blog suivants, nous avons résumé quelques informations, conseils et astuces au sujet de l’articulation rotative Graco CleanShot Shut-Off:

 

Vous trouverez les précédents articles de notre série « Trucs Airless » sous les liens suivants:

N’hésitez pas à nous contacter par email pour toute demande d’information complémentaire à ce sujet.