La société Hubert Palfinger Technologies vient de présenter son système automatisé de traitement de surfaces et de pulvérisation airless avec des robots des navires de transport. Il se nomme HTC Automated Hull Treatment et il permet le revêtement de surfaces jusqu’à 1400 m²/heure. Il peut être mis en service avec 4 personnes et le temps d’installation de la machine est de 6 heures. Voici les premières images vidéos des possibilités du HTC Automated Hull Treatment.

Est-ce-que ce système HTC peut s’appliquer au domaine de la peinture airless professionnelle?

Comme nous venons de le voir, il existe déjà des systèmes robotisés permettant de recouvrir de grandes surfaces planes avec peu de personnel. La question est de savoir si ce genre de technique peut également être mis en action dans le secteur de la peinture en bâtiment. Ici, les surfaces sont rarement aussi uniformes et faciles à recouvrir.

Elles peuvent être irrégulières, il peut y avoir des fissures à réparer et des obstacles tels que des fenêtres, des portes ou encore les gouttières des façades.

Est-ce-que les robots de peinture airless sont envisageables dans un futur proche?

Théoriquement oui, mais ceux-ci devraient pouvoir reconnaitre tout un tas d’éléments au préalable à la pulvérisation.

Les robots airless doivent reconnaitre la surface à traiter

Il lui faudrait en effet savoir ou et quoi pulvériser à quel endroit: les façades et les murs sont remplis d’obstacles tels que les portes, les fenêtres, les radiateurs, les gouttières, etc…

La reconnaissance de ces éléments de construction pourrait fonctionner de diverses manières. Il serait par exemple possible de photographier la façade, de scanner les photos et d’effectuer les mesures nécessaires à la configuration du système. Il serait toutefois encore mieux de développer un programme de reconnaissance automatique un peu comme ceux de connaissance des visages.

Les robots airless doivent travailler sans brouillard et doivent pouvoir scotcher les bordures

En supposant qu’un programme de reconnaissance des éléments de construction fonctionne, tout n’est pas encore prêt. Tout d’abord il faudrait que les réglages de la machine soient possibles sans la formation de brouillard de pulvérisation. Même s’il existe déjà des accessoires permettant de réduire l’effet brume pour les peintres airless, il faudrait encore consacrer du temps et de l’innovation pour les systèmes automatisés.

Un robot airless devrait être petit, compact et bon marché

Enfin le robot airless devrait être de petite taille, solide et bon marché pour pouvoir être mis en place sur le secteur résidentiel et commercial. Le temps d’installation, la facilité d’entretien et de nettoyage et le coût pour le client final devraient en effet comparables à ceux d’un peinture professionnel pour que cela vaille le coup.

Au final il y a donc encore de nombreuses barrières à l’utilisation d’une telle machine airless. Cela ne nous semble cependant pas complétement irréaliste de penser qu’un jour une innovation de cet acabit fasse son entrée sur le marché.

Pour rappel, le rouleau de peinture a fait son apparition dans les années 50 et avant tout se faisait encore au pinceau. Et pourtant, cet accessoire de peinture est devenu en quelques années un objet indispensable de rénovation.

Comment serait perçu le métier de peintre professionnel?

Si un jour un tel système automatisé devait remplacer les hommes pour les rénovations d’appartements ou de ravalements de façades, le métier de peintre en bâtiment devrait probablement se spécialiser dans les travaux de peintures manuels de haute qualité.

Les techniques artisanales classiques et qualitatives seraient donc toujours aussi demandées mais elles seraient aussi certainement plus automatisées. Pour cela, le peinture serait assisté dans ses travaux grâce à un système automatisé comme celui de notre exemple de robot airless. Est-ce-que cela est une bonne ou une mauvaise chose? Nous vous laissons en décider par vous-même.

Mais avant d’en arriver là, il reste encore un peu de temps! Voici quelques images supplémentaires du traitement complet d’un bateau avec le HTC:

Ce système appartient-il déjà à l’avenir des peintres professionnels comme les drones de peinture? Votre avis nous intéresse et vos questions sont les bienvenues.

Vous trouverez ci-dessous d’autres conseils pour une utilisation optimale de la technique de pulvérisation airless:

Le groupe Facebook « Trucs & astuces Les stations de peinture airless » – dans ce groupe Facebook, plus de 1000 professionnels discutent actuellement de tous les aspects de la technologie de pulvérisation. Il s’agit de questions techniques et d’échange d’expériences qui vous intéresseront aussi très probablement.

Série de vidéos Trucs Airless – ce que vous vous demandez, nous y répondons par une vidéo. Dans la série de vidéos Trucs airless, vous pouvez nous poser des questions auxquelles nous répondrons si possible par une vidéo.

Centre de Formation AIRLESS DISCOUNTER – Dans notre centre de formation à la technique de pulvérisation, nous proposons régulièrement des cours d’un jour sur le thème de la technique de pulvérisation.


Vous avez des questions? Contactez-nous sur notre formulaire de contact.