Refaire la peinture de la Tour Eiffel est un chantier de grande envergure d’une durée de 18 mois pendant lesquels le monument reste ouvert au public. Elle est repeinte en moyenne tous les 7 ans et n’a jamais été décapée depuis sa création selon le souhait de son créateur Gustave Eiffel. Un chantier de décapage intégral est estimé à 5 ans avec fermeture aux visiteurs ce qui n’est pas envisageable selon le Ministre du Tourisme de la ville de Paris.

Il n’y a pas moins de 250 000 m2 à peindre sur 324 mètres de haut: c’est un travail laborieux et minutieux réalisé par 25 peintres professionnels en la matière, avisés et spécialistes notamment de travaux sur charpentes métalliques.

france-1930782__340 La Tour Eiffel en peinture

Type de peinture utilisé

60 tonnes de peinture (dont 50 000 litres d’une peinture spéciale, fournie par l’entreprise Norvégienne Jotun, détentrice du marché) sont nécessaires à une telle réalisation. En effet, la « dame de fer » ne boude pas son plaisir et se refait une beauté à l’aide d’une peinture faite spécialement pour elle.

Majoritairement faite d’eau et aux normes bio 2012 ; elle est élastique pour épouser, tout en restant intacte, les dilatations du fer dû aux effets du soleil. Cette peinture spéciale & unique est capable de protéger la tour Eiffel de l’oxydation tout en préservant ses couleurs et en résistant aux intempéries climatiques.

 

Technique de recouvrement

Deux couches de peinture sont appliquées à l’aide de pinceaux à brosse ronde. Ce n’est pas moins de 1500 pinceaux qui sont utilisés durant les 18 mois de chantier. Il a été déterminé qu’une peinture au pistolet serait inefficace car elle se perdrait dans les trous. Les peintres font un travail en plusieurs étapes à savoir:

  • diagnostiquer
  • nettoyer
  • appliquer la peinture en deux couches et dans trois nuances de couleurs différentes

france-1930770__340 La Tour Eiffel en peinture

Une tour haute en couleur

En premier lieu, la Tour Eiffel fût livrée simplement recouverte d’antirouille. C’est en 1889 qu’elle fût recouverte d’une couche très épaisse appelée « brun rouge ». Le premier changement de couleur intervint en 1892 avec le choix d’un « ocre brun ».

Dix années après la pose de la première couleur « brun rouge », soit en 1899 le choix d’un dégradé de couleurs s’impose. L’application de cinq couleurs allant du jaune orangé au jaune clair a pour effet de redonner un éclat différent à la Tour. Cette campagne de 1899 détermina la durée du cycle de 7 ans pour le renouvellement de la peinture.

Entre 1907 et 1947, la couleur s’appellera « jaune brun ». Puis, entre 1954 et 1961 une nouvelle couleur est choisie pour la Tour qui s’habille d’un « Rouge brun ». Depuis 1968 jusqu’à nos jours la couleur adoptée est le « Brun Tour Eiffel ». Il s’agit d’un dégradé de bruns en trois tons.

Le choix de cette couleur brune relève de la recherche d’une harmonie avec les coloris de la ville de Paris afin que la Tour Eiffel se fonde au mieux dans le paysage parisien.

Pour continuer votre lecture sur notre blog, nous vous recommandons ces articles:

Vous trouverez ci-dessous d’autres conseils pour une utilisation optimale de la technique de pulvérisation airless:

Le groupe Facebook « Trucs & astuces Les stations de peinture airless » – dans ce groupe Facebook, plus de 1000 professionnels discutent actuellement de tous les aspects de la technologie de pulvérisation. Il s’agit de questions techniques et d’échange d’expériences qui vous intéresseront aussi très probablement.

Série de vidéos Trucs Airless – ce que vous vous demandez, nous y répondons par une vidéo. Dans la série de vidéos Trucs airless, vous pouvez nous poser des questions auxquelles nous répondrons si possible par une vidéo.

Centre de Formation AIRLESS DISCOUNTER – Dans notre centre de formation à la technique de pulvérisation, nous proposons régulièrement des cours d’un jour sur le thème de la technique de pulvérisation.

 


Diseño-sin-título La Tour Eiffel en peinture

Vous avez des questions? Contactez-nous sur notre formulaire de contact.