Airless signifie « sans air » et désigne un processus de pulvérisation de peinture par lequel le produit pulvérisable est projeté à haute pression et ainsi dispersé sur la surface à travailler. Les appareils de pulvérisation airless sont utilisés dans de nombreux domaines, notamment dans l’industrie, le recouvrement de toitures, la peinture en bâtiment et la menuiserie.

Avantages du processus Airless:

  • grande rentabilité – il est possible de travailler de grandes surfaces en très peu de temps et avec peu de personnel
  • des surfaces de grande valeur qualitative
  • faible consommation de matériau et faible brouillard (overspray) comparé aux autres systèmes de pulvérisation
  • particulièrement adapté pour des structures de surface rêches comme le crépis
  • utilisable de façons diverses (ex. : façade, toit, à l’intérieur des bâtiments, marquage de chaussée)


Inconvénients du processus Airless :


Montage et mode de fonctionnement des appareils Airless:

Les appareils Airless fonctionnent de manière électrique, pneumatique (air comprimé ou compresseur) ou à l’aide d’un moteur à combustion. La montée en pression s’effectue grâce à un piston ou une membrane. Le flux est régularisé par une vanne d’entrée et de sortie. La régulation de la pression a lieu grâce à une soupape de pression et une soupape de décongestion. Un manomètre montre la pression.

Le produit pulvérisable est pompé par le système d’aspiration (système d’aspiration rigide, flexible ou entonnoir) et redirigé dans le système. Le piston ou la membrane crée la pression et achemine le produit par la vanne de sortie dans le tuyau à haute pression, à travers le pistolet et la buse jusque sur la surface.

C’est le filtre présent dans le système d’aspiration et adapté au produit pulvérisable – soit en tant que filtre principal de l’appareil, soit dans le pistolet – qui protège l’appareil des dommages possibles, des impuretés du produit pulvérisable et du colmatage de la buse d’injection. Comme buse d’injection, on utilise la plupart du temps une buse à jet plat dont on choisit la taille par rapport au produit et à la surface à pulvériser. Toutes ces informations et bien d'autres sont regroupées dans notre guide de la peinture airless.

La taille de la buse est exprimée par une combinaison de trois chiffres (ex. : 517 pour la peinture par dispersion). Le premier chiffre désigne l’angle de pulvérisation, dans ce cas 5 (5 = 50 degrés, 4 = 40 degrés, 3 = 30 degrés, etc.). Pour de grosses surfaces telles que les façades, on utilise des buses avec un grand angle de pulvérisation tandis que les petits angles de pulvérisation sont utilisés pour les plus petites surfaces. Le 17 de la taille de buse 517 désigne le forage et donc le passage de couleur. Il est donné en pouce, donc cela correspond à 0,17 pouce (0,43 mm). Ici aussi, ce sont les gros forages qui correspondent à des produits pulvérisables ayant une grande viscosité et les petits forages conviennent aux produits pulvérisables à faible viscosité.

Retrouvez toutes les tailles de buses airless vis-à-vis du matériau à pulvériser dans notre tableau des buses.

Les produits pulvérisables par processus airless:

  • laque
  • lasure
  • peinture pour retouche
  • apprêt
  • peinture antirouille
  • latex
  • peinture acrylique
  • peinture pour dispersion intérieure et extérieure
  • silicate
  • protection anti flammes
  • matériau pour couches épaisses
  • protection contre la corrosion
  • enduit à pulvériser
  • matériau de recouvrement de toiture
  • colle pour tissus
  • colle à tapisser
  • bitume

 

Au-delà du processus airless, on peut utiliser les processus Aircoat et Airmix (qui sont soutenus par l’air) ou le processus de pulvérisation à basse pression (HVLP - High Volume Low Pressure) dans le recouvrement de surface. Pour choisir votre pistolet à peinture, lisez notre comparatif des pistolets à peinture.

 
retour
Derniers articles consultés